Télécharger
0 / 0
148227/06/2008

Quand on épouse une femme et consomme le mariage, on devient un mahram (voir plus bas) pour ses filles et ses peites filles

Question: 119165

Voici une personne dont le père a épousé deux femmes et a des filles avec sa seconde épouse.Le père de la personne en question décède et un homme vient épouser la femme de son père qui est sa tante maternelle. Ses soeurs consanguines sont elles interdites de mariage avec l’époux de sa tante maternelle ou pas?

Louanges à Allah et paix et bénédictions sur le Messager d'Allah et sa famille.

Quand un homme épouse une femme qui a des filles, il devient leur mahram si le mariage est consommé. Ceci repose sur la parole du Très-haut relative à l’explication des interdits matrimoniaux: «Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d'un frère et filles d'une sœur, mères qui vous ont allaités, sœurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consommé le mariage; si le mariage n'a pas été consommé, ceci n'est pas un péché de votre part; les femmes de vos fils nés de vos reins; de même que deux sœurs réunies -exception faite pour le passé. Car vraiment Allah est Pardonneur et Miséricordieux.» (Coran,4:23) Le vocable rabiibah belles-filles sous votre tutelle) désigne la fille de l’épouse issue d’un autre mariage. Il n’est pas nécessaire qu’elle soit élevée dans le nouveau foyer, même si ce qui se passe le plus souvent.

Tous les jurisconsultes sont d’avis que la rabiibah est interdite de maraige avec le mari de sa mère , si leur mariage est consommé, même si la fille ne vivait pas dans son foyer. » Voir le Tafsir d’al-Qourtoubi (5/367)

On lit dans l’avis juridique consultatif n° 17/367: « quand un homme épouse une femme et consomme le mariage, il lui est interdit définitivement d’épouser l’une des filles et petites filles et descendantes de l’épouse. Peu importe qu’elles soient issues d’un mariage précedent ou suivant.Ceciest fondé sur la parole d’Allah le Transcendant et Très-haut: «Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d'un frère et filles d'une sœur, mères qui vous ont allaités, sœurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consommé le mariage; si le mariage n'a pas été consommé, ceci n'est pas un péché de votre part; les femmes de vos fils nés de vos reins; de même que deux sœurs réunies -exception faite pour le passé. » (Coran,4:23) Par rabiibah, on entend ici la fille de l’épouse. Elle est une mahram pour celui qui a épousé sa mère et consommé le maraige. Les filles d’une telle épouse peuvent ne pas se voiler en présence de l’époux de leur mère.» Cela étant, si l’homme en question a bien épousé la femme et consommé le maraige, il devient un mahram pour toutes les filles et petites filles de l’épouse.

Allah le sait mieux.

Note de rappel: le mahram est une personne assimilée légalement à un parent par le sang si proche quon peut pas se marier avec lui)

 

Source

Islam Q&A

at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android
at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android