Télécharger
0 / 0
385710/03/2013

Est-ce la longue observance de la posture debout est préférable à la multiplication du nombre des rak’aa ou inversement?

Question: 41857

Qui est-ce qui préférable: la longue observance de la posture debout ou la multiplication du nombre des rak’aa?

Louanges à Allah et paix et bénédictions sur le Messager d'Allah et sa famille.

Louanges à Allah

La divergence qui oppose les
ulémas sur la question a abouti à trois avis. La majeure partie des Hanafites,
des Malikites, selon une version, et des Chafiites et
des Hanbalites, selon une version, soutient que la longue observance de la
posture debout est préférable à la multiplication du nombre de raka’as. Les Malikites, selon leur opinion la plus
évidente, qui est acceptée chez les Hanbalites, soutiennent qu’il est
préférable de multiplier les inclinaisons et les prosternations. Les Hanbalites
ont émis une troisième opinion selon laquelle les deux options se valent en
raison du caractère contradictoire des informations relatives au sujet.

Figure parmi les arguments en
faveur de la préférence de l’observance d’une longue posture debout le hadith
de Moughira ibn Chouba (P.A.a) selon lequel «Le Prophète (Bénédiction et salut
soient sur lui) se mettait debout pour prier au point que ses pieds – ou ses
jambes- s’étaient enflés. Quand on lui en parla, il dit: Ne serais-je pas un esclave-serviteur reconnaissant? (Rapporté par al-Bokhari,1078 et par Mouslim,2819).

Figure parmi les arguments en
faveur de la préférence de la multiplication du nombre des raka’as
un hadith d’Abou Hourayrah selon lequel le Messager
d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit :Le
fidèle serviteur se trouve plus proche d’Allah quand il se prosterne;
multipliez (y) les invocations.
(Mouslim,482).

Figure parmi les arguments des
partisans du troisième avis selon lequel les deux optionsse valent ce hadith de Houdhayfa:
J’ai prié en compagnie du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) au
cours d’une nuit. Il commença la prière par la récitation de la sourate de la
vache. Je me disais qu’il allait s’incliner au centième verset. Mais il
continua et je me disais qu’il allait la réciter dans une rakaa
mais il continuaet je me disais qu’il
allait s’en contenter pour toute sa prière mais il poursuivit sa récitation , commença la sourate des femmes puis celle de la
famille Imran. Il récitait posément. Quant il
arrivait à un verset qui incite à glorifier Allah , il
Le glorifiait. Quant il arrivait à un verset qui inciter à s’interroger
,il s’interrogeait. Quant il arrivait à un verset qui donnait l’ordre de
solliciter la protection divine, il la sollicitait. Ensuite ,
il s’inclina et se mit à dire: gloire à mon Maître incommensurable! La durée de
son inclinaison était proche de la durée de sa posture debout. Puis il dit :
Allah a entendu celui qui L’a loué. Puis il resta debout un temps proche de
celui qu’il avait passé en posture inclinée. Puis il se prosterna et dit:
gloire à mon Maître supérieur; La durée de sa prosternation était proche de
celle de sa posture debout.
(Rapporté par Mouslim).

Cheikh al-islam, Ibn Taymiya(Puisse
Allah lui accorder Sa miséricorde) a jugé le troisième avis mieux argumenté. C’est
à ce propos qu’il a dit:« une discussion s’est déroulée au sein des gens pour
savoir s’il est préférable d’observer une longue posture debout ou de
multiplier les inclinaisons et les prosternations ou le cumul des deux options?
Trois avis se sont dégagés de la discussion. L’avis le plus juste est que les
deux options se valent. La posture debout se distingue par la récitation qui
l’accompagne et qui l’emporte sur le Rappel et l’Invocation. La prosternation
l’emporte sur la posture debout. Celui qui prolonge la posture debout doit
aussi prolonger l’inclinaison et la prosternation. Voilà la prolongation des
actes constitutifs de la prière évoquée par le Prophète (Bénédiction et salut
soient sur lui à en réponse à celui qui lui avait dit:

Quelle est la meilleure manière de prier?

Celle faite avec le prolongation des actes.
(Rapporté par Mouslim,756).
Le terme qounoute renvoie à la prolongation de
l’acte cultuel , qu’il s’agisse de la posture debout,
de l’inclinaison ou de la prosternation conformément à la parole du Très-haut:
Est-ce que celui qui, aux heures de la nuit, reste en dévotion, prosterné et
debout…
(Coran,39:9). Il le qualifie de dévot aussi
bien quand il est debout que quand il est prosterné.» Al-Fatawa
al-koubra (2/121-122). Ensuite
, il dit: :«une discussion s’est déroulée au sein des gens pour savoir
s’il est préférable d’observer une longue posture debout ou de multiplier les
inclinaisons et les prosternations ou le cumul des deux options? Trois avis se
sont dégagés de la discussion. Elles sont toutes été rapportées d’après Ahmad.

On a rapporté dans le Sahih
un hadith sûr selon lequel on lui dit:

Quelle est la meilleure manière de prier?

Celle faite avec le prolongation des actes.

Il a été rapporté encore de façon sûre qu’il (le
prophète) a dit: Certes, tu n’effectueras pas une seuleprosternation pour complaire à Allah sans
qu’Il ne t’accorde un grade de pluset
ne te débarrassera pas d’une faute.
(Rapporté par Mouslim,488). Il a dit à Rabiia ibn Kaab:Aide-moi à t’aider en multipliant les prosternation.
(Rapporté par Mouslim,489).

Il est bien connu que la prosternation est en
soi préférable à la posture debout mais le rappel prononcé au cours de cette
posture, à savoir la récitation, est meilleur. En voici l’explication: la
meilleure manière de prier est celle marquée par l’équilibre. Si on prolonge la
posture debout, on doit prolonger l’inclinaison et la prosternation à l’instar
de la manière dont le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) effectuait
ses prières nocturnes, d’après ce que Houdhayfa et
d’autres ont rapporté. C’est de cette manière qu’il accomplissait la prière
obligatoire, celle faite lors d’une éclipse solaire et d’autres; il priait avec
équilibre.

Si l’on préfère prolonger la posture debout,
l’inclinaison et la prosternation tout en réduisant le nombre de rak’aa ou le raccourcissement de la posture debout de
l’inclinaison et de la prosternation tout en multipliant les rak’aa ,
les deux options sont proches l’une de l’autre. L’une peut être meilleure dans
un cas (particulier) . Ce fut le cas quand il (le
Prophète) effectua la prière de milieu de matinée au cours du jour de la
Conquête et en porta le nombre de rak’aa à huit rak’aa allégées au lieu de se contenter de deux longues rakaa. Un autre cas ( à donner en
exemple)réside dans la manière de pratiquer les prières nocturnes
surérogatoires du Ramadan quand ils s’étaient rendu compte de la pénibilité des
prières faites en groupe à cause de leur longueur.» Voir al-Fatwas
al-koubra (2/252). voir
encore un détail important dans Madjmou al-fatwa (23/69-83).

Allah le sait mieux.

Source

Islam Q&A

at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android
at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android