Télécharger
0 / 0
4419808/01/2005

Celui qui voyage d’une ville à une autre et revient le même jour peut il ne pas observer le jeûne ?

Question: 65629

Je pars d’Amsterdam pour Paris et reviens le même jour. M’est il permis de ne pas jeûner ce jour-là ?

Louanges à Allah et paix et bénédictions sur le Messager d'Allah et sa famille.

Louanges à Allah

Le voyageur fait partie de ceux qui sont dispensés du
jeûne en vertu de la parole du Très Haut :  Et quiconque est malade
ou en voyage, alors qu’ il jeûne un nombre égal d’ autres jours…» (Coran,
2 :185) Peu importe que le voyage soit pénible ou facile. Certes, il
y a une divergence de vue au sein des ulémas à propos de la distance qu’il
faut franchir pour jouir du statut de voyageur permettant de bénéficier des
dispenses liées au voyage, notamment la non observance du jeûne. Pour le majeure
partie des ulémas, la distance en question est de 80 km
approximativement. D’autres – parmi lesquels figure Cheikh al –islam Ibn Taymiyya
(puisse Allah lui accorder la miséricorde) soutiennent  que l’on doit tenir
compte non de la distance, mais plutôt de ce qui est communément considéré
comme voyage. Tout déplacement communément considéré comme un voyage l’est
effectivement et peut être régi par les dispositions applicables au voyage.

          Nul doute qu’un
déplacement d’Amsterdam à paris est considéré comme un voyage, même si on
rentre le même jour.

          Dans ach-charh
al-mumti (4/257) Cheikh Ibn Outhaymine dit à propos de celui qui parcours
une longue distance en peu de temps :  Peu de temps pour une longue
distance. C’est comme quelqu’un qui part de Quassim pour Djeddah et rentre
le même jour. Celui-là aura effectué un voyage. Car les gens considèrent un
tel déplacement comme un voyage et le prépare conséquemment 
.La distance
entre Quassim et Djeddah est de 900km approximativement.

          Cela dit, si
l’on part d’Amsterdam pour Paris et rentre le même jour, on est considéré
comme un voyageur, aussi bien du point de vue de ceux qui fixent une distance
que du point de vue de ceux qui ne tiennent pas compte de la distance.

Est il préférable pour le voyageur de jeûner ou de s’en
abstenir ?

Réponse

Il est préférable pour lui de jeûner, à moins que cela
lui soit pénible. Dans ce cas, il est préférable qu’il s’en abstienne.

Cheikh Ibn Outhaymine (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde)
a dit : «  il est préférable pour le voyageur de jeûner. Mais si
cela lui est pénible, qu’il s’en abstienne. La préférence du jeûne repose
sur ce qui suit :

Premièrement, c’est la
pratique du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Abou Darda (P.A.a)
dit  Nous étions en compagnie du Prophète (bénédiction et salut soient
sur lui) au cours d’un jour marqué par une canicule si sévère que nous mettions
nos mains sur nos têtes, histoire de nous protéger. Et seul  le Messager d’Allah
(bénédiction et salut soient sur lui) et Abd Allah Ibn Rawaha observaient
le jeûne ce jour là. 
  (rapporté par Mouslim).

Deuxièmement, jeûner avec 
les autres rend le jeûne plus facile que celui fait individuellement à titre
de rattrapage. Or, en prescrivant le jeûne, Allah, le Tout Puissant et Majestueux
a dit : Donc, quiconque d’ entre vous est présent en ce mois, qu’ il
jeûne! » (Coran, 2 : 185)

Troisièmement, jeûner pendant le voyage permet
au voyageur de s’acquitter vite d’une obligation. Ce qui est plus sûr, étant
donné que l’on ne sait pas ce qui pourrait se passer pour l’intéressé après
le Ramadan.

          Un quatrième
avantage consiste dans le fait que le Ramadan est le meilleur temps pour le
jeûne.

          Quoi qu’il en
soit, si le jeûne implique une peine insupportable pour le voyageur, il doit
s’en abstenir. En effet, quand le Prophète (bénédiction et salut soient sur
lui) vit des gens se bousculer autour d’un homme placé à l’ombre, il dit :

 qu’est ce que c’est ? 

 un jeûneur  lui dit on.

 ce n’est pas de la piété que de jeûner en voyage .

Il s’adressait ainsi au voyageur qui trouve le jeûne
pénible.

          C’est pourquoi,
quand, un jour, il campa et rendit compte que les jeûneurs étaient abattus
à cause de la fatigue et que ceux qui ne jeûnaient pas s’occupaient  de l’installation
des tentes et du ravitaillement en eau des voyageurs, il dit :  Les
non jeûneurs ont remporté toute la récompense aujourd’hui 
(rapporté
par Mouslim)

Madjmou fatawa Cheikh Ibn Outhaymine, 19, question n°112. Allah le
sait mieux.

Source

Islam Q&A

at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android
at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android