Télécharger
0 / 0

Un prieur qui rejoint l’imam après le début de la prière met fin à celle-ci par oubli en même temps que l’imam. Doit-il procéder à une prosternation après avoir rattrapé ce qu’il a perdu ?

Question: 81966

J’ai raté une rak’a de la prière d’asr. Et quand l’imam a terminé la prière, je l’ai suivi par erreur… Dois-je procéder à la prosternation de réparation après avoir rattrapé la rak’a ratée ?

Louanges à Allah et paix et bénédictions sur le Messager d'Allah et sa famille.

Louanges
à Allah

Oui,
vous devez procéder à une prosternation de réparation après l’achèvement de
votre prière. Car celui qui prie avec l’imam ne doit effectuer une telle prosternation
pour une faute personnelle que dans le cas où il a rejoint l’imam après le
début de la prière.

Dans
al-madjmou’ (4/63) an-Nawawi (Puisse Allah Très Haut lui accorder Sa
miséricorde) a dit : « Quand celui qui prie avec l’imam commet une
faute, l’imam la supporte à sa place et aucun des deux n’aura à effectuer
une prosternation de réparation. Ceci est admis sans aucune contestation.

Cheikh
Abou Hamid dit :  C’est ce que tous les ulémas disent à l’exception
de Makhoul. Pour ce dernier, l’imam doit faire la prosternation pour réparer
ses propres fautes 
. Le premier avis s’atteste dans cette parole du
Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) :  L’imam n’est
là que pour être imité ; ne vous démarquez pas de lui 
(rapporté
par al-Boukhari (722) et par Mouslim (414).

Le
fait que celui qui prie avec l’imam effectue une prosternation de réparation
revient à se démarquer de lui. Si toutefois il l’a rejoint après le début
de la prière, il procède à la prosternation de réparation, une fois sa prière
achevée. Puisqu’il l’achève tout seul, sa prosternation ne revient pas à se
différencier de l’imam.

Deuxièmement, dans Al-Madjmou (4164) al-Nawawi (Puisse
Allah lui accorder Sa miséricorde) dit :  Si celui qui prie avec
l’imam l’a rejoint après le début de la prière, s’il commet une faute après
la fin de la prière de l’imam, celui-ci ne la supporte pas à sa place puisqu’il
avait cessé de l’imiter 
.

Dans
al-mawsu’a al-fiqhiyya (8/206) on lit : « Si celui qui a
rejoint l’imam après le début de la prière, met fin à sa propre prière par
erreur, il la reprend puis procède à une prosternation de réparation.

Cheikh Saad (Puisse Allah 
lui accorder Sa miséricorde) a dit :  Si celui qui a rejoint l’imam
après le début de la prière se trompe dans la partie rattrapée, il doit procéder
à une prosternation de réparation 
. Fatawa de Saadi (157).

Dans
Madjmou al-Fatawa (14/n° 698), Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah
lui accorder Sa miséricorde) dit :  Si celui qui a rejoint l’imam
dans la prière commet une faute, il doit procéder à une prosternation de réparation,
si la faute commise la nécessite 
. Fait partie des fautes à réparer
le fait de mettre fin à la prière en même temps que l’imam alors qu’on n’a
pas achevé la prière. Dans ce cas, on doit rattraper la partie ratée avant
de procéder à la prosternation de réparation.

Allah
le sait mieux.

Source

Islam Q&A

at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android
at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android