Télécharger
0 / 0
1274411/05/2010

Il veut se marier alors qu’il dispose de peu de spermatozoïdes..Doit il en informer les intéressés?

Question: 147115

Voici un jeune célibataire qui a découvert qu’il a un problème de fécondité. Il a demandé une analyse de sperme et obtenu un mauvais résultat. Le nombre de spermatozoïdes dans un millimètre de sperme est de deux millions et le mouvement est très, très faible. Il a fait un teste de fertilité suivi d’une autre analyse de sperme trois mois plus tard. Il a découvert que le résultat s’est amélioré et qu’il a toujours besoin de suivre un traitement, étant donné que l’amélioration souhaitée prend entre trois et douze mois. Le nombre des spermatozoïdes dans le millimètre de sperme était devenu quatorze millions et le mouvement est passé à 10% approximativement. Selon la déclaration des médecins qui ont supervisé l’opération, le nombre de spermatozoïdes doit atteindre vingt millions et le mouvement 50% au minimum. Cependant le médecin traitant reste optimiste à la lumière des derniers résultats. Cependant il va continuer le traitement pour trois autres mois.

Le jeune veut maintenant demander la main d’une femme..Doit il s’en ouvrir à elle ou pas, sachant qu’il existe un espoir quant à l’amélioration de la situation avec la permission d’Allah.

Louanges à Allah et paix et bénédictions sur le Messager d'Allah et sa famille.

Louanges à Allah

La diminution des
spermatozoïdes et la faiblesse de leur mouvement au point indiqué dans la
question est un défaut qu’il faut signaler car il n’est pas permis de le
dissimuler étant donné son incidence négative sur la fécondité qui , pourtant,
est l’un des plus importants objectifs du mariage. Comme l’époux, l’épouse
aussi a droit à avoir un enfant.

Si l’homme en question se
mariait tout en se sachant sexuellement faible et n’arrivait pas à avoir un
enfant, cela entraînerait une répugnance de la part de la femme qui, dans ce
cas, considérerait son partenaire comme un tricheur.

Voilà pourquoi le
commandeur des croyants , Omar ibn al-Khattab
(P.A.a), avait dit à un homme qui s’était marié bien
que stérile: Dites lui (à la femme) que tu es stérile et donne lui le choix
(entre le maintien du mariage et sa dissolution)
Extrait de Zaad al-Maad,5/183.

Dans Massail
al-imam Ahmad ibn Hanbal
on cite un hadith rapporté par Abou Yaqoub al-Kawsadj sous le n° 1282 en ces termes: J’ai dit: qu’en
est il d’un homme qui se marie alors qu’il est stérile?
Ahmad a répondu ainsi:
je préfère que celui se sait stérile l’explique car sa femme pourrait préférer
avoir un enfant.»

Isaac dit: c’est comme il
le dit car il n’est pas permis à un tel homme de tromper sa femme.
Cité par
Ibn Qudama dans al-Moughni (6/653).

Cheikh al-islam
Ibn Taymiya et Ibn al-Qayyim
sont d’avis que la stérilité est un défaut qui justifie la dissolution du
mariage, contrairement à l’avis du plus grand nombre d’ulémas. Voir al-mawssou’a al-fiqhiyya,30/268. Voir encore la réponse donnéeaux questions n°
85101 et
112455.

Cela étant, le jeune en
question doit informer sa partenaire de son état de santé. Si elle l’accepte,
c’est son droit. S’il espère que sa maladie serait guéri
prochainement, comme vous le dites, qu’il ajourne les fiançailles jusqu’à la
guérison. Nous demandons à Allah pour vous et pour nous même l’assistance.

Allah le sait mieux.

Source

Islam Q&A

at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android