Télécharger
0 / 0
1393402/07/2016

Comment le musulman peut il se débarrasser des mauvaises moeurs et se parer des bonnes moeurs?

Question: 245973

Je suis une personne aux mauvaises mœurs. Je désobéis à ma mère et je la mets toujours en colère. Parfois j’affiche de belles mœurs mais la plupart du temps je fais le contraire. Comment pourrais-je m’améliorer ? Quelles sont les choses qui m'aideraient à être bienfaisante envers mes deux parents et à acquérir les bonnes mœurs ? Serai-je châtié si mes mœurs restent mauvaises ? L’acquisition de bonnes mœurs est-elle surérogatoire ? Quand je m’efforce d’améliorer mes mœurs, j’ai le sentiment de sombrer dans l’hypocrisie et de commettre un Chirk mineur. Comment faire pour persévérer dans l’effort d’acquisition de bonnes mœurs tout en étant sincère envers Allah ? 

Louanges à Allah et paix et bénédictions sur le Messager d'Allah et sa famille.

Premièrement :

Les bonnes mœurs sont les actes les plus pesants dans la balance des actions au Jour de la Résurrection. Les personnes les plus vertueuses ayant les bonnes mœurs seront les plus proche du Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) au Jour de la Résurrection. D’après Djaber (Qu'Allah soit satisfait de lui) le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Certes, ceux d’entre vous que j’aime le plus et qui seront installés le plus près de moi au Jour de la Résurrection sont les plus vertueux d’entre vous. » (Rapporté et jugé bon par At-Tirmidhi,2018, et déclaré authentique par Al-Albani dans Sahih at-Tirmidhi).
Al-Boukhari (6035) et Muslim (2321) ont rapporté d’après Abdallah ibn Amr (Qu'Allah soit satisfait de lui) que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui possèdent les meilleure mœurs. »

L'imam An-Nawawi (Puisse Allah lui accorder sa miséricorde) a dit : « Le hadith prône l’acquisition des bonnes mœurs et dévoile la vertu que possède celui qui y arrive car c’est une qualité des Prophètes d’Allah et de Ses élus. » 

L'imam Al-Hassan Al-Basri (Puisse Allah lui accorder sa miséricorde) a dit : « La vérité des bonnes mœurs réside dans : être bienveillant, éviter de nuire et être toujours souriant. »

L'imam Al-Qadi ‘Iyadh a dit : « C’est la fréquentation des gens avec affabilité ayant le sourire aux lèvres, c’est de les chérir, de les traiter avec compassion, de les supporter, de les tolérer, d’avoir de la patience envers eux en cas de difficulté, d’éviter l’arrogance et la condescendance envers eux, de s’éloigner de la grossièreté et de la colère contre eux, et de ne pas leur faire des reproches. » 

Deuxièmement :

La non-obéissance aux deux parents fait partie des péchés majeurs. Celui qui le commet ne saurait prospérer ni ici-bas ni dans l’au-delà. C'est un devoir pour le musulman et pour la musulmane d'être bienveillant envers ses deux parents, de leur obéir dans la mesure du possible, de s'éloigner de tout ce qui suscite leur colère, et éviter de les contrarier et de leur désobéir.

Troisièmement :

Il est possible d’améliorer et de parfaire son caractère et ses bonnes mœurs par les moyens que voici :
 
-La connaissance des vertus des bonnes mœurs et la récompense qu’elles engendrent ici-bas et dans l’au-delà.
-La connaissance des méfaits d’avoir de mauvaises mœurs et ses conséquences en termes de rétribution et de mauvais effets.
-Apprendre les biographies des ancêtres pieux et celles des vertueux.
-S’éloigner de la colère, se parer de la patience, apprendre à se maîtriser et à éviter l'empressement.
-Fréquenter les gens dotés de bonnes mœurs et s’éloigner des gens de mauvaises mœurs.
-S’entraîner à acquérir de bonnes mœurs, s’y habituer et s’y forcer tout en se dotant de la patience pour ça.

A ce propos, un poète dit :

 « Apprends à te comporter en généreux pour t'habituer à la bienfaisance
     Tu ne verras jamais un généreux qui n’aura pas appris à l’être. »
-Enfin, demander à Allah le Très-haut de l’aider à améliorer ses mœurs car le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) disait dans ses invocations : « Seigneur ! Tu m’as donné un beau physique. Donne-moi de bonnes mœurs. » (Rapporté par Ahmed : 24392 vérifié par les réviseurs du Musnad et jugé authentique par Al-Albani dans Sahih Al-Djami’ (1307).)

S’il arrive que le musulman trébuche et fait preuve de mauvaises mœurs dans une situation donnée, il doit s’empresser à s’excuser, réparer ce qu’il a endommagé et se résoudre à s’améliorer.

Quand le musulman améliore ses mœurs, il le fait pour se conformer à l’ordre d’Allah le Très-Haut, pour obtenir Son agrément en suivant l’exemple du Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui). C’est ainsi qu’il doit se comporter dans toutes les pratiques cultuelles. Il n’améliore pas ses mœurs pour que les gens lui fassent des éloges car, dans ce cas, il se priverait de la récompense (divine ) et mériterait un châtiment pour avoir cédé à l'ostentation.
De même que le musulman doit s’efforcer à être sincère dans tous ses actes cultuels, il doit se comporter de la même manière quand il cherche à améliorer ses mœurs. Qu’il se préoccupe ce faisant de l’ordre qu’il a reçu d’Allah, du Jour du Jugement, de la balance des actions, du Paradis et de l’enfer et qu’il sache que les gens ne pourront ni lui être utiles, ni lui être nuisibles en quoi que ce soit. Se rappeler de l’Au-delà fait partie des plus importants facteurs qui aident le musulman à rester sincère envers Allah le Très-Haut.

Quatrièmement :

Parmi ce qui aide à obéir à ses deux parents:
 
-La connaissance de leurs droits, de leurs mérites, la difficulté qu’ils ont eu dans l’éducation de leurs enfants, et les sacrifices qu’ils ont consentis pour leur assurer une vie heureuse.
-La connaissance des textes religieux qui exhortent à l’obéissance des deux parents et qui incitent à adopter un tel comportement, ainsi que les textes qui nous mettent en garde contre leur désobéissance, et connaitre ce qui en découle en termes de sanction ici-bas et dans l’Au-delà.
-Savoir que l’obéissance aux deux parents fait partie des plus importantes causes de l’obtention du même traitement de ses propres enfants et que leur désobéissance entraîne le même comportement de la part de ses enfants aussi.
-Etudier les biographies des gens pieux pour apprendre le bon traitement qu’ils réservaient à leurs pères et mères.
– Lire les livres et traités relatifs à l’obéissance et la désobéissance des pères et mères et écouter les cours religieux qui évoquent ce sujet.

– Offrir des cadeaux, dire de bonnes paroles, afficher un visage souriant, multiplier les invocations et leur rendre hommage, tout cela facilite l’obéissance aux deux parents. 

Voir les réponse de question (101023 ).

 Et Allah, le Très-Haut, sait mieux.

Source

Islam Q&A

answer

Réponses correspondantes

at email

abonner au service du courrier

Inscrivez vous au mailing liste pour recevoir les mises à jours périodiques

phone

L'application islam en questions et réponses

Accès plus rapide au contenu et possibilité de navigation sans internet

download iosdownload android